Le printemps est arrivé ! Le soleil est de plus en plus présent et la température se réchauffe tout doucement. Il y a cependant toujours des journées fraîches et de la neige qui tombe pour rappeler la réalité de notre climat nordique. À la fin d’une journée froide, le réconfort d’une bonne soupe chaude continu à nous faire du bien. Une des soupes qui me fait penser au printemps est la soupe miso! C’est un beau mélange de chaleur et de saveur auquel on peut ajouter des légumes frais qui rappellent le printemps. La soupe miso peut être servi comme une entrée ou comme repas autant par temps frais ou chaud.

Je n’ai pas écrit de quantités exactes pour cette recette, car elle se fait de façon intuitive et elle est très simple. Ceci sera une belle occasion de pratiquer votre intuition !

La base de cette soupe est un bon bouillon de légumes qui peut servir à tous les jours dans votre cuisine pour donner du goût à vos plats. Les bouillons fait à la maison font partie d’une tradition qui a été remplacée par les bouillons instantanés, mais rien ne peut remplacer cette base qui fait toute une différence dans nos recettes.

Ajoutez les retailles de légumes que vous avez à la maison, les tiges de persil si vous en avez avec du thym frais, feuille de laurier, grains de poivre, ail et une pincée de sel. Vous pouvez y ajouter une garniture aromatique qui consiste à des carottes, de l’oignon, du vert de poireau et du céleri coupé grossièrement. Pour les plus aventurier, vous pouvez ajouter de l’algue Kombu et quelques champignons shitake déshydratés pour un goût plus riche et complet.

Ajoutez suffisamment d’eau et amenez le tout à ébullition et ensuite réduire le feu au minimum pour cuire tout doucement durant 30 minutes. Attendre 15 minutes, filtrez le bouillon et remettre la quantité nécessaire pour le repas à chauffer.

Pendant que le bouillon est en cuisson, vous pouvez préparer votre garniture. L’idéal est de couper de très fines juliennes de légumes au choix (carotte, zuchinni, etc.) pour que la chaleur du bouillon puisse les cuire légèrement. Pour une version repas, assaisonnez de petits cubes de tofu avec du tamari et cuire des vermicelles de riz. Si vous avez choisi d’être aventurier, vous pouvez tailler l’algue cuite et le chapeau des champignons en lanières pour les utiliser comme garnitures.

Une fois que tout est prêt, délayez un peu de miso (1c. à thé/200ml) dans votre bol avec un peu de bouillon. Une fois bien mélangé, ajoutez la garniture et versez le bouillon chaud dessus. Vous pouvez ajouter de la sauce soya ou tamari au goût et terminer avec de la coriandre fraîche ou de l’aneth frais, de l’oignon vert et des pousses. En fait, vous pouvez être très créatif à cette étape !

P.S.

Il est mieux de choisir un miso non pasteurisé afin d’aller chercher les bienfaits de la fermentation. Il est donc important de ne pas cuire le miso une fois qu’il est incorporé dans une recette. C’est la raison pour laquelle on ajoute le miso dans notre bol pour le délayer et que l’on ajoute le bouillon chaud par la suite.

INGRÉDIENTS POUR LE BOUILLON DE LÉGUMES

  • Retailles de légumes
  • Tige persil ou autre herbes ( thym, romarin)
  • Feuille de laurier
  • Poivre en grains
  • Ail
  • Oignon
  • Carotte
  • Vert de poireau
  • Céleri
  • Kombu (algue pour bouillon)
  • Shitakes séchés

GARNITURES POUR LA SOUPE

  • Miso non pasteurisé
  • Sauce tamari
  • Légumes aux choix en fines juliennes (carotte, courgette, céleri, courge, etc.)
  • Vermicelles de riz
  • Tofu en dés
  • Coriandre fraîche ou aneth frais
  • Oignon vert
  • Pousses ou micro pousses